8 mars 2013

femme



 en cette journée de la femme .. un hommage aussi aux institutrices (gentilles) et un clin d'oeil à richard

19 commentaires:

  1. Ciao Elfi, ti stringo la mano in questa Giornata Internazionale della Donna e in ogni istante di ogni giorno!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien de le térébenthine, mais ou puis-je trouver un peu de mine de plomb?

    RépondreSupprimer
  3. •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
    Très bel hommage ! Oui ! Tu as raison, il faut penser aux gentilles institutrices !!! :o)

    Je te souhaite une BONNE JOURNÉE DE LA FEMME Chère Elfi !
    GROS BISOUS
    •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

    RépondreSupprimer
  4. Bel hommage !!!

    en son temps, j'ai écrit ceci, si cela te dit

    http://monddo.blogspot.fr/2012/08/une-journee-pour-les-femmes.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai lu ton billet! c'est bien.. mais en ce livre..l'institutrice enseigne aux femmes ... pour choyer les hommes!!!!

      Supprimer
  5. Merci für die Pflegeanleitung für meinen Küchenherd ; )
    Wûnsche dir einen vergnügten FrauenTag
    bis bälder big bisou Brigitte

    RépondreSupprimer
  6. C'est un hommage mérité part la plupart des femmes.

    Je suis en voyage, je reviendrai sous peu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un hommage sous un angle critique! :))

      Supprimer
  7. Tu n'as pas honte! :-)
    Je me demande si le salaire de Melle Chapron était de 27% inférieur à celui de l'instituteur de la localité d'à côté... c'est ce qui se passe en France, rien de changé depuis 1998 si j'en crois ce que j'ai entendu ce matin à la radio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non ..:))) je m'amuse .. ce livre date de 1914, chaque page me fait sourire!
      je comprends la situation des institutrices actuellement .. surtout en ces temps difficiles!

      Supprimer
  8. Comment être jolie et ingénieuse? Toujours la quadrature du cercle ... Heureusement que les femmes s'en f... - enfin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sais coudre, broder et tapisser.. voilà mon portrait..de plus en plus moche!:))

      Supprimer
  9. Dis donc les temps ont tout de même changé, il y a longtemps que je pousse la porte du saloon avec les pieds.
    Mais c'est sympa pour l'institutrice elle se donnait du mal pour faire de ces petites élèves de futures esclaves ménagères.
    Une journée est-ce bien raisonnable? cela ne serait-il pas trop?
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Oui... il y a tant à dire que je me contente de leur faire honneur à chaque fois que je les peins !...

    Je te souhaite une journée de la femme joyeuse et pétillante, gros bisous.

    ps : Je croyais que le fourneau de Richard était celui de Landru ! N'était-ce pas tout simplement le sien ?!! sourire

    RépondreSupprimer
  11. Tu sais, elles se sont un peu modernisées, depuis...
    Bises, Elfi, et très bonne journée !

    RépondreSupprimer
  12. Une maîtresse d'école de mon souvenir, se tirait l'oreille pour nous faire comprendre pendant la dictée, là, il fallait mettre un S. Se pinçait le nez pour un Z. Il y avait plein d'autres codes que j'ai oublié. C'est peut-être pour cela que je n'ai jamais été très *fortiche * en orthographe. Plus personne pour se pincer le nez ou se tirer l'oreille.

    RépondreSupprimer
  13. Ce texte est d'une tristesse épouvantable.
    Être vénérée, quelle horreur.
    Combien de femmes et pas seulement des institutrices, ont été "élevées" ainsi ?

    Et ça a perduré après 1914...

    RépondreSupprimer
  14. Commentaires mordants, les femmes ont mordu a l'hameçon, moi y compris :-)

    RépondreSupprimer