24/02/2015

ombre brûlé..




une promenade..au chaud
une vitrine au froid
une carte , un soleil noir...

21 commentaires:

  1. J'adopte la promenade au chaud, passe devant la froide vitrine et viens me refugier devant le soleil pour tacher de le ranimer.

    RépondreSupprimer
  2. Terre d'ombre brûlée, un très beau pigment.
    Une place pour la reine Salomé !-o)))
    Une vitrine à peindre pour la réchauffer.
    et j'ai l'impression que ton soleil noir sourit.
    Bizzzzz

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour ma chère Elfi,

    Je ne pourrais pas promener Sir Icarus ainsi !... Mais ce petit là profite bien de la douceur et de la chaleur de la doudoune !...

    Gros bisous ♡

    RépondreSupprimer
  4. un joli chien"pret-à-porter":adorable! il me rappèle Speedy un minuscule chien qui a visitè l'europe avec mes parents: Speedy était un chien de taille microscopique, lorsque mon amie Rita le trouva, il avait un peu plus d'un mois, il était malade et mal-en-point. Comme le petit avait besoin de soins et que, le travail tenait Rita loin de sa maison pendant beaucoup d'heures, le chiot fut porté à la pharmacie, chez mon père. Inutile de dire qu'il ne la quitta plus!
    Un été, Speedy alla en vacances à Campo Tures avec mes parents. Pendant une excursion, le petit chien devenu adulte, aperçut un troupeau de chèvres sur le côté de la montagne, sur un sentier plus haut que celui qu’ils étaient en train de parcourir.
    C’est dans les petits pots qu’on fait les meilleurs onguents, et Speedy ne faisait pas exception à la règle: malgré ses dimensions réduites il était extrêmement hardi. Avant que mon père ait pu l'attraper et lui mettre la laisse, la canaille, insouciante aux appels, avait traversé le ruisseau qui coulait le long du sentier, et il était parti comme une flèche en grimpant dans la montagne, poursuivant les chèvres en leur mordant gaiement les jarrets qui arrivaient à sa portée, pendant que mon père et ma mère cherchaient l’attraper.
    Tout d’un coup, un gros bouc furieux sortit du troupeau et commença à poursuivre le petit chien.
    Speedy prit la fuite précipitamment en direction du sentier. Tout le troupeau suivit son "chef" et en bref, Speedy et mes parents se retrouvèrent poursuivis par le troupeau.
    Heureusement, le bouc devait avoir un bon sens de la territorialité, parce que, arrivé au ruisseau qui coulait le long du sentier il stoppa tout d’un coup et, avec un immense apaisement de mes parents, il inversa la route suivie par le troupeau. Mes parents préférèrent revenir sur leurs pas et changer de promenade, à l’écart d'autres incidents fâcheux

    RépondreSupprimer
  5. "C'qu'on est bien dans les bras d'une personne du sexe opposé, c'quon est bien dans ces bras là..."
    https://www.youtube.com/watch?v=oWJb7Sp3y5g

    RépondreSupprimer
  6. Terre de sienne brûlée et soleil noir de la Mélancolie (Nerval): j'aime!

    RépondreSupprimer
  7. Ma lo porti anche all'interno dei musei, nascosto bene al caldo? Buona settimana.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en hiver..oui.. en été ,elle a trop chaud!

      Supprimer
  8. (•ิ‿•ิ)✿
    Bonjour chère Elfi

    Dans la chaleur du blouson ... on y est bien ! ❤

    Je te remercie pour ces belles photos et ta superbe réalisation !

    GROS BISOUS et bon mercredi.

    RépondreSupprimer
  9. J'aime ce soleil noir et cette place bien au chaud !
    Bisous, Elfi.

    RépondreSupprimer
  10. J'adore la promenade au chaud.
    Jolie ta carte mais j'attends que le soleil noir deviennent jaune soleil.
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Un bel équilibre entre yin et yang...

    RépondreSupprimer
  12. On dirait qu'il fait un temps à ne pas mettre un chien dehors, dans ton coin ;-)
    Curieux mannequin, sans bras ni jambe mais sexué...
    Ton soleil noir ressemble à un macaron noir tout grignoté :-))

    RépondreSupprimer
  13. Voici une bouillotte bien originale, à double effet ! ; )

    RépondreSupprimer
  14. Chaleur d'un manteau
    Terre brûlée aux saveurs caramel
    A l'ombre du soleil noir

    Suis fan, comme d'hab !

    Biseeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  15. Se mezcla el arte con la ternura...
    Maravilloso!

    RépondreSupprimer
  16. Les yeux, ta signature ! Mon c'était les vitrines d'opticiens !

    RépondreSupprimer