01/07/2010

'couture ou peinture?




je n'aime pas les boutons... sur mes vêtements!

23 commentaires:

  1. Vous mêlez de façon charmante deux éléments, puisque les boutons de nacre évoquent l'univers marin et que vous les placez au coeur des végétaux issus de la terre. J'aime beaucoup cette idée et vos perspectives sont très intéressantes.
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. anne, merci pour cette observation très juste et fine!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis RAVIE!!!!!!!!!!!
    J'ai beaucoup cousu et j'adore les boutons(de fleurs aussi).
    Bonne fin de semaine!

    RépondreSupprimer
  4. Très belle interprétation des fleurs de carotte sauvages, j'adore...!j'ai aussi une passion pour les boutons...bizzzzz

    RépondreSupprimer
  5. Et où sont le boutonnières...?
    Quel joli travail, ces fleurs de carottes sauvages- c'est ce à quoi çela me fait penser-, dans ces feuillages sauvages, fleurs champêtres, nielles des blés, je suis fascinée par les deux premières vues, cela m'interpelle, où est la réalité?

    RépondreSupprimer
  6. ah, la réalité... !
    ce sont des photomontages, mes boutons et mes tableaux mélangés...très basique, faut
    voir chez lucette virelle, elle est experte dans cette discipline...!

    RépondreSupprimer
  7. Quel bel effet ces collages qui mélangent les genres!!!! Poétique à souhait!!!!!!!
    Belle soirée!

    RépondreSupprimer
  8. Ma sono bellissimi, Elfi !
    Adoro i bottoni e mi ho visto che ti sei ispirata alle infiorescenze della carota selvatiche che anche io amo tantissimo, ed avevo messo un post sul nostro Blog. ;)
    Grandioso ! Hai una fantasia incredibile ed una eccezionale maestria! Bravissima !

    RépondreSupprimer
  9. Les boutons sont beaucoup mieux placés sur ces toiles que sur les vêtements! (En tout cas ils ne me donnent pas de boutons...)

    RépondreSupprimer
  10. Les boutons sont beaucoup mieux placés sur ces toiles que sur les vêtements! (En tout cas ils ne me donnent pas de boutons...)
    ceci est un message de HPY, que j'ai reçu avec plaisir.. mais google ne le veut pas publier..!!

    RépondreSupprimer
  11. Il y avais à Lausanne, un antiquaire qui avait découvert un fabrique de boutons abandonnée. Si ma mémoire est bonne, en Allemagne. Il a ramené ces boutons dans un camion remorque. Sa maman, trônant dans le magasin, a mis des années à les trier. Il y en avait PARTOUT, dans des tubes en plastique, dans des petits récipients d'allu. des milliers de boutons. J'allais là pour faire la causette et aussi pour regarder les boutons, que j'achetais pour le plaisir. Ils étaient tellement beaux et bon marché. je me disais, j'en aurais certainement besoin un jour...
    Je connais une couturière de la place de Lausanne,avec pignon sur rue, qui a trouvé un jour une mercerie à vendre quelque part en Italie. Elle a racheté tous les boutons. Des merveilles. Un jour que je ne trouvais pas la couleur assortie à la jaquette que je venais de tricoter, elle a consenti à m'en céder. je crois bien qu'elle me les avait offert.

    RépondreSupprimer
  12. these are so pretty! i love that escaping button in the last painting :)

    RépondreSupprimer
  13. La troisième en descendant !
    Une pure merveille

    RépondreSupprimer
  14. Gorgeous and so inspiring!
    Sorry I do not speak your lovely language, but beautiful artwork needs no translation :)
    oxo

    RépondreSupprimer
  15. patty szymkowitz, merci.. bientôt google translate..!

    RépondreSupprimer
  16. J'ai une passion pour les boutons, et l'usage que tu en fais me séduis infiniment,raffiné et original.

    RépondreSupprimer
  17. C'est très sympa ce détournement de boutons !
    Pour moi les boutons sont associés à mes jeux d'enfant quand j'allais chez ma grand mère j'y jouait c'était tjs un enchantement !
    Cordialement j'aime beaucoup tout ce que je vois ici ! Belles créations bel univers !

    RépondreSupprimer