07/06/2010

'la reine des mouches'




les mouches arrivent..j'aime les mouches..
et le livre sur les mouches de martin monestier..

9 commentaires:

  1. Des mouches de mousseline noire ornaient aussi le visage des élégantes au dix-huitième siècle, soit pour cacher un bouton, soit pour informer sur l'humeur de la dame: une mouche sous le sourcil indiquait un caractère passionné, près de la bouche un tempérament sensuel, près du nez une inclination à l'effronterie. Tout un langage!
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Je n'aime pas les mouches qui posent leurs pattes n'importe où!!!!
    Par contre j'aime bien cette peinture
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Les mouches sont comme moi, elles aiment ton art! Il y a un moment, tous les ans ou presque, je suis envahie par de grosses mouchent dans une pièce à l'étage. Je ne sais pas ce qui se passe, mais tout d'un coup la pièce est noire de monde. Je suppose qu'une mouche ou deux ont pris l'habitude d'y faire leurs oeufs, et puis, voilà, c'est l'horreur! Ce que je ne comprends pas, ce de quoi les oeufs/larvent se nourrissent, car il n'y rien à manger à l'étage!

    RépondreSupprimer
  4. Encore une fois j'adore!Mais je croyais que c'était moi la reine des mouches:je mouche et je mouche ATCHOUM!!! les allergies!
    Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connais pas ce livre. Mais me rappelle d'un film qui m'avait laissé forte impression *La mouche*. Un chercheur qui fait des expériences en passant des objets d'une *vitrine* à une autre sans les toucher. Au moment de faire l'expérience avec lui même, une mouche entre dans l'habitacle. Il ressort de l'autre côté avec une main de mouche et la tête, qu'il cache à la vue de sa femme avec un torchon, lui ordonnant de retrouver une mouche avec une tête blanche. Le petit garçon ramène des mouches, mais ce n'est jamais la bonne. sa femme excédée lui arrache le tissus et découvre la tète de mouche. Le savant ordonne à sa femme de le délivrer en lui écrasant la tête sur le plateau dont la presse est actionnée par une roue.
    Charmante histoire, hein ! Il y a si longtemps, c'est un des rare films qui me reste comme si c'était hier.

    RépondreSupprimer
  6. Anne.
    Je savais les mouches artificielles, mais j'ignorais qu'il y avait un langage.

    RépondreSupprimer
  7. BEA, aujourd'hui ce film sera surement censuré..!
    ANNE,je me mets la mouche sous le sourcil!
    CLAIREFO,c'est moi ,la reine des moches!l'u est en trop..
    HPY+ENITRAM,faut lire les mouches de monestier...
    c'est comme un film d'horreur!
    A TOUS, MERCI de votre fidélité(comme à la tv)

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Elfi. Je me suis permise d'utiliser votre illustration ici : http://sylvie-wolfs-auteur.blogspot.fr/2012/06/traque-sauvage-paraitre-en-poche-chez.html
    Si cela pose le moindre soucis, merci de m'en informer.
    Sylvie :)

    RépondreSupprimer
  9. Beautiful work, Elfi! though I'm not that fond of flies...

    RépondreSupprimer